Solistes

header

SOLISTES 

solistes

 

 

 

 

  • FLAVIE CRISINEL

Flavie Crisinel a été bercée, dès son plus jeune âge, par les négros spirituals que chantait sa maman. Enfant, elle fera partie de plusieures chorales ; le chant devient alors plus qu’une passion. A l’âge de 20 ans, elle s’inscrit au conservatoire de Lausanne et complète sa formation lyrique par des cours de théâtre à l’école des Teintureries à Pully.

En 1998, elle rencontre Ursula Pérakis, directrice de la compagnie Broadway, qui lui donne son premier rôle dans l’opéra rock des Who : Acide Queen. Dès lors, elle a l’opportunité de jouer dans plusieurs comédies musicales telles que Hair, Les Blues Brothers, La Belle Hélène, The Little Shop of Horrors, Les Noces de Figaro… qui lui donneront l’aisance et la liberté qu’elle recherche sur scène.

En 2003, elle obtient une bourse qui lui permet de s’envoler pour Montréal où elle intègre pour 1 année Prochant : une des plus grandes écoles dans le domaine de la chanson au Canada;  ce qui lui permet de perfectionner sa technique vocale et son interprétation qu’elle n’a de cesse d’améliorer. A son retour en Suisse, elle a la chance de se voir confier les rôles principaux de 2 spectacles musicaux ; R.O.C. création du Théâtre Montreux-Riviéra et Le Gospel de Mahalia, création de la Compagnie de la Marelle avec laquelle elle part en tournée dans toute la Suisse romande.

En 2006 elle jouera à Paris au Théâtre du Ranelagh dans La Partition, une création de Pierre-Loup Rajot et Jacob Vinjé où elle tiendra le premier rôle féminin, Jeanne. Elle retrouve la Compagnie Broadway en 2012, tout d’abord dans le spectacle : Vol directe pour Broadway et jouera également en automne 2013 dans la comédie musicale Annie où elle tiendra le rôle de Grâce.

En 2013 elle part en tournée en France et en Suisse avec la Compagnie de la Marelle dans le spectacle Ma vie avec Martin Luther King de Jean Nagel où elle interprète Coretta King la femme de Martin Luther King. Au printemps 2013, elle aura l’opportunité de participer avec sa famille à l’émission sur la RTS : Un Air de Famille, où ils sortiront gagnants de la première saison. Flavie se sent privilégiée et reconnaissante de toutes ces expériences que la musique lui a apportées jusqu’à maintenant, mais ce qu’elle aime par dessus tout c’est cette rencontre unique et magique avec le public ; elle se réjouit de vous retrouver au hasard des chemins.

  • JENNY LORANT

Auteur, compositeur et interprète fribourgeoise, Jenny Lorant est une jeune chanteuse au parcours atypique. Gagnante du «Petit Prix Walo» à 16 ans et entretenant une tendre histoire d’amour avec la musique depuis son plus jeune âge, elle multiplie les expériences scéniques passant de chanteuse lead d’un groupe de rock, à meneuse de revue tel qu’à la revue de Corseaux(2010) ainsi qu’au casino de Montreux (2011). Sans oublier les diverses comédies musicales dans lesquelles elle a fait ses preuves. Notamment dans le rôle de Marie-Jeanne, la serveuse automate dans «Starmania» (2010-2013) version concert dirigé par Pierre Huwiler ainsi qu’Anita dans «West Side Story»(2014) dirigé par Fabien Volery et Véronique Chapuis.

Cette autodidacte ayant suivi une formation aux ateliers Funambule parrainés par Michel Fugain, possède alors plusieurs cordes à son arc et a chanté et collaboré cinq ans pour la Fondation Théodora par le biais de l’association «Streetconcept». Après un premier album  «Adrénaline» sortie en 2009 sous le label Ghostla, l’histoire ne s’arrête pas là puisqu’en 2012 naîtra l’album «C’était écrit…», en autoproduction.

En 2014, Jenny Lorant se lance un défi et s’embarque dans un spectacle musical inédit «Jenny et l’orchestre fantôme», mélangeant la chanson française d’autrefois et des compositions originales sous l’oeil attentif du célèbre metteur en scène, Gérard Demierre. La particularité de celui-ci est bel et bien «L’Orchestre Fantôme»,un orchestre aux multiples instruments acoustiques mais sans musicien.«Illusion» le premier single issu de ce spectacle est désormais en vente sur I-Tunes

www.jennylorant.ch

  • MURIELLE SCHORNO

C’est avec « Les Petits Chanteurs de la Cathédrale de Lausanne »que je découvre ma passion pour le chant. Je fais alors mon entrée dans les classes professionnelles du Conservatoire de Lausanne, jusqu’à l’obtention d’un premier prix de virtuosité et d’une licence de concert dans la classe de Monsieur Pierre-André Blaser.

Je fais mes débuts scéniques à « La Compagnie Romande d’Opérettes » à Genève, puis à l’Opéra de Lausanne dans : « Orphée aux Enfers », « Les Aventures du Roi Pausole », « Le Carnaval de Londres », « Bataclan », « Croquefer »…

On me voit depuis, régulièrement sur la scène du Café- Théâtre Barnabé à Servion où j’ai pu interpréter le rôle-titre dans « L’Auberge du Cheval Blanc », «La Vie Parisienne », «Crochet le défi », «La Belle Hélène », « Bécassine veille au grain », et « Les Aventures du Chat Perdu », ainsi que des dîners opéra.

A l’Opéra de Fribourg je chante le rôle de La Contesse dans « Les Noces de Figaro ». Quelques chefs avec lesquels j’ai collaboré : – Laurent Gendre – Pascal Meyer – André Charlet – René Falquet – Robert Mermoud – Jean-François Monod.

En 2000, je rencontre Pierre Huwiler qui m’engage dans plusieurs de ses créations telles que « Dolor », « Leonardo da Vinci » avec l’orchestre symphonique de Riga et le « Choeur Symphonique de Fribourg » : Le Requiem de Mozart, Les Sept Paroles du Christ de César Franck, Te Deum de Bizet, oratorios de Vivaldi.

Depuis 2008, je m’engage en tant que choriste et soliste avec « La Chanson de Fribourg » et participe ainsi à de nombreux concerts.

Actuellement j’ai le grand plaisir, dans le cadre du groupe « Les Desperate Divas », de donner des récitals avec le concours de Catherine Girard, mezzo-soprano et Christel Sautaux accordéoniste.

  • EVA ARAN

Eva est née le 6 novembre 2002 à Fribourg. Elle est actuellement en 6e année à l’école primaire de Rossens. Pleine d’énergie, elle participe à diverses activités dans les sociétés des villages environnants. Elle aime la musique tant en l’écoutant qu’en la jouant. Elle chante dans le Petit chœur d’Hauterive et suit des cours de violon. Elle fait aussi partie de la Petite Troupe de Théâtre du Gibloux. Parmi ses activités préférées, il y a aussi l’équitation, la lecture, les balades en famille et bien sûr jouer et discuter avec ses copines.


solistes

 

 

 

 

  • DIDIER COENEGRACHT

D’aussi loin qu’il se souvienne, Didier Coenegracht chante depuis toujours. Au fil du temps, il a eu l’occasion d’arpenter de nombreuses scènes en Suisse. Membre de la Compagnie Broadway depuis 2002, il a pu perfectionner sa maîtrise des arts de la scène et celle du chant en particulier en incarnant de nombreux rôles principaux dans plusieurs comédies musicales (West Side Story – Ice, Moulin Rouge – le Vicomte, Jesus Christ Superstar – Ponce Pilate, Cabaret – Cliff Bradshaw, Vol Direct pour Broadway, etc.). Il fait également profiter les plus jeunes de son expérience en enseignant le chant et le théâtre à des enfants à Romont et Moudon.

En parallèle, il entre en contact avec le monde des concerts comme fondateur et membre du comité des Prisons de Moudon puis comme chanteur du groupe régional G.O.A.T. C’est cette expérience et ses contacts avec divers professionnels du monde artistique romand (Fred Vonlanthen, Pascal Forney, Studio41, etc.) qui lui permettent de rencontrer et intégrer Dirty Sound Magnet en juillet 2010.

En 2012 il décide de consacrer la majeure partie de son temps à la musique et à Dirty Sound Magnet en particulier. Ses activités au sein de la compagnie Broadway et de Dirty Sound Magnet lui permettent plusieurs passages à la télévision (RTS 1, 2, Canal 9, La Télé) et en radio (RTS la première, Radio Fribourg). En 2013 il s’exporte en terres bâloises où il interprète le rôle titre dans l’opéra rock des Who : Tommy. Cette même année il se produit avec Dirty Sound Magnet sur les plus grandes scènes de Suisse (Fri-Son, Gurten Festival, Montreux Jazz Festival, etc.) et effectue une tournée européenne avec la formation fribourgeoise. En 2014 il est l’un des trois rédacteurs du livret d’ « hotel California » joué au Théâtre Barnabé avec la Compagnie Broadway .

http://www.didier-coenegracht.ch

  • FABRICE PASCHE

Chanteur, comédien né en 1983, Fabrice Pasche commence sa carrière avec l’Opéra rock Sexus 2001.

En 2004, il rejoint la Compagnie Broadway, et les cours de chant classique du conservatoire de Lausanne, puis il entre dans la classe de comédie musicale.

Il participe comme chanteur à « The show must go on a tribute to Queen », « Une nuit à Broadway », « Moulin Rouge ».

Fin 2009 il est meneur de « La revue de Barnabé » à Servion, puis il enchaîne avec le rôle de Jesus dans l’opéra rock « Jesus Christ superstar » avec la compagnie Broadway. En 2010 il décroche le rôle de Johnny rockfort dans la version concert de « Starmania », l’année suivante il est engagé dans l’école de comédie musicale « EVAPROD » à la Chaux-de-fonds comme prof de chant. Ce déménagement neuchâtelois lui permet de participer en tant que fantôme, au projet « The phantom of the opera » avec l’avant scène opéra à Colombier. En 2014 il est le Docteur Jekyll et M.hyde dans la comédie éponyme, avec la compagnie EVAPROD.

Fabrice est aussi guitariste et il particpie avec EVAPROD en tant que musicien, à « FAME » et « Hairspray ».

Avec le groupe theWOLF dont il est l’auteur, compositeur, guitariste, interprète, il a joué sur quelques scènes romandes et a sorti un album en 2011.

Il prépare un album de chanson française.

  • Gustav (avec le soutien de l’Association des communes de la Singine)

region-sense-logo-grossSi Gustav a sorti plusieurs albums studio depuis 1998, ce sont surtout ses concerts débridés qui lui ont permis de se faire un nom dans toute la Suisse. Ce musicien versatile interprète ses chansons aussi bien en dialecte suisse-alémanique (singinois) qu’en français et en haut-allemand. Par cette approche, il rend également hommage à son canton bilingue d’origine, Fribourg, ainsi qu’à la Suisse polyglotte.

Très tôt déjà, Gustav se distingue par son talent musical et assure les premiers rôles dans les comédies musicales scolaires. Il accompagne en outre ses camarades à la guitare ou au piano, et joue de la batterie, de la basse ou encore de la trompette au sein de divers groupes. À 16 ans, il compose ses premières chansons qu’il interprète en public. Suite au succès rencontré au sein de différentes formations musicales, Gustav entame une carrière solo en 1998.

Gustav se lance officiellement dans la musique le 12.12.1998 au célèbre club de rock fribourgeois Fri-Son. Accompagné de son orchestre amateur de 20 musiciens, «Das Kummerorchester», il présente 18 chansons entièrement de sa plume. Cette première est suivie de divers concerts dans toute la Suisse. Deux ans plus tard, le multi-instrumentaliste fribourgeois sort son album novateur «Gegen Süden – Vers le sud». Pour la première fois, Gustav y interprète également des chansons en français. Dès lors, le bilinguisme deviendra son image de marque. Peu à peu, ses concerts enflammés lui assurent une place sur les grandes scènes de Suisse (Paléo, Gurtenfestival, Opernair St-Gall, Montreux Jazz Festival, Gampel, etc.). En 2010 paraissent l’album «666» et tous ses anciens enregistrements sur le label major Universal Music – Switzerland. La même année, Gustav est lauréat de l’émission télévisée «Kampf der Chöre» (SRF); une victoire largement due au caractère insolite, humoristique et irrévérencieux de ses concerts. L’album double qui suit «Gustav – Trésors & Trouvailles» se hisse à la 2e place du hit-parade suisse. En tant que représentant de la culture musicale helvétique, Gustav est invité en France, en Corée du Sud, en Angleterre et au Brésil*. (*2014)

http://www.gustav.ch

  • CÉDRIC JAVET

Actuellement en première année du CO, Cédric Javet chante dans le chœur « Les Enchanteurs de Ste Thérèse » depuis 2011. Le chœur regroupe une cinquantaine d’enfants de 6 à 17 ans et couvre un répertoire varié : Chants populaires de toutes régions (de Suisse et du monde), variétés, chants religieux et chansons créées par ou pour le chœur.

Cédric a participé à plusieurs spectacles et enregistrements, comme « Tout feu, tout flamme » des Enchanteurs (2011), « L’Homme Armé » de Jenkins (2012) et Requiem de Gabriel Fauré (2013).

En plus du chant, il poursuit ses études de piano au conservatoire de Fribourg qu’il a commencées en 2008 avec le professeur Theophanis Kapsopoulos.


solistes

 

 

 

 

  • NICOLE MOREL

La fribourgeoise Nicole Morel obtient sa formation au Conservatoire de Fribourg sous la direction de Corinne Held, ainsi qu’a l’Ecole du Ballet de Hambourg, ou elle étudie le répertoire de John Neumeier et danse avec le corps de ballet. Elle remporte le 1er prix au Concours International de Soleure a quatre reprises et elle se voit attribuer la bourse du pourt-cent culturel MIGROS pendant trois années consécutives. Son premier engagement en 2003 l’emmène a Madrid, a la Compania Nacional de Danza 2 sous la direction de Nacho Duato et Tony Fabre.

En 2007 elle rejoint le ballettmainz sous la direction de Martin Schlapfer et le suit à Dusseldorf en 2009. Depuis elle danse en tant que soliste pour le Ballett am Rhein.

Son répertoire inclus les chorégraphies de George Balanchine, Regina van Berkel, Christopher Bruce, Nils Christe, Merce Cunningham, Nacho Duato, Mats Ek, Uri Ivgi & Johan Greben, Kurt Jooss, Jiři Kylian, Hans van Manen, Amanda Miller, Jérôme Robbins, Martin Schlapfer, Antony Tudor et Twyla Tharp entre autres.

Les créations auxquelles elle participe, ‘Sinfonien’ et ‘Ein Deutsches Requiem’, de Martin Schlapfer reçoivent le prix de théâtre allemand Der Faust en 2009 et 2012.

Le sondage annuel auprès des critiques internationales du célèbre magazine ‘tanz’ a attribue au Ballett am Rhein le titre de ‘Meilleure Compagnie en 2013′.

Une nouvelle étape commence pour Nicole Morel qui a décidé de quitter la prestigieuse compagnie pour développer un travail plus indépendant et créatif. Un pont la ramène a Fribourg, PONTEO!

  • VITTORIO BERTOLLI

Napolitain, il commence à étudier la danse à l’âge de 16 ans dans une école privée de Naples, deux ans plus tard grâce à une bourse, il a la possibilité de continuer ses études au centre de formation pour les arts M.A.S. (Music Art and Show) de Milan. Avec le support des professeurs et de la Directrice Artistique Susanna Beltrami, six mois après son arrivée à Milan il decide de tenter sa chance à l’étranger et c’est à l’Ecole Atelier Rudra à Lausanne, sous la direction de Maurice Béjart et Michel Gascard qu’il termine ses études.

Agé de 21 ans il commence sa carrière professionnelle qui le verra danser au sein de la jeune Compagnie M de Maurice Béjart, du Teatro alla Scala de Milan, du Béjart ballet Lausanne, de la Compagnia Aterballetto, de la TanzCompagnie Konzert Theater Bern et comme danseur freelance dans différents pays européens et américains.

Pendant ces années il a eu la chance de danser les oeuvres de nombreux chorégraphes internationaux, entre autres Maurice Béjart, George Balanchine, Heinz Spoerli, William Forsythe, Johan Inger, Ohad Naharin, Mauro Bigonzetti, Andonis Foniadakis, Noa Zuk, Alexander Ekman, Felix Landerer, Andrea Miller, Nannine Linning.

Les commentaires sont fermés.

-->